Auto édités et indépendants·Dans votre bouquinerie

L’espoir au corps – Anaïs W.

Tout d’abord, je remercie Anaïs pour son service presse, et pour sa confiance, et la belle proposition qu’elle fait à mes clients…. mais je vous en parle un peu plus tard…

Le roman s’ouvre sur l’histoire de Kalinda, qui vit un deuil compliqué, une remise en question totale de sa vie de jeune femme, secouée par la douleur et des énormes responsabilités. Je ne vous ne dis pas plus, car l’auteure nous laisse découvrir tardivement ce qui lui arrive…. J’avoue avoir trouvé frustrant d’attendre, mais j’ai tenu bon, et je ne le regrette pas! L’info tombe au bon moment, un timing parfaitement géré!

Nous rencontrons en parallèle Daniel, séropositif injustement contaminé, et terriblement seul avec tous ses boulets à traîner….

Oulà! Allez vous dire! Une romance, sur fond de maladie et de deuil, tout ce que la bouquiniste insupporte!!!

Et bien non!

Ce roman est une histoire de vies, martyrisées, cassées, et terriblement communes.

Anaïs parle de deuil, n’a pas peur de montrer sa souffrance, de façon honnête, sincère, sans détours. On pleure, bien sûr, mais parce que ce qu’elle décrit est vrai. Et les lecteurs ayant vécu cette épreuve se retrouveront dans Kalinda, mais sans pathos excessif. Certaines scènes sont dures et dérangeantes, mais réelles, et sincères (vous, qui avez des proches ayant vécu un deuil compliqué, pourrez entrevoir leur souffrance…).

Elle parle également de maladie, une maladie cruelle, injustement cataloguée, et encore plus injustement oubliée (il me semble). Le VIH, et les autres longues maladies, sont trop souvent à mon goût reprises de manière intrusive, en se servant de la souffrance pour vendre. Ici, ce n’est pas le cas. Anaïs aborde ce sujet délicat avec beaucoup d’humilité, et elle a su mettre la distance nécessaire pour respecter les malades et leurs familles. D’ailleurs, ce roman  a vraiment un but « informatif », puisque l’auteure, dans sa manière de décrire le quotidien de Daniel, et grâce au texte en fin d’ouvrage, nous explique le quotidien des malades, pour ne pas qu’on oublie, pour ne pas, peut être, qu’on les cache. Mais attention! Elle le fait avec élégance, sans aucune forme de militantisme!

Et, bien sûr, une belle histoire d’amour, qui nous rapprochera tous auprès de Kalinda, Daniel, et de leur famille…. stop! Je vais vous en dire trop!

Ainsi, trois sujets prépondérants, qui peuvent très très facilement tourner au fiasco total : le deuil, la maladie, l’amour. On peux vite déraper dans le mauvais téléfilm des après midi de M6, mais Anaïs nous parle de tout cela avec tact, grâce à une écriture fluide, un rythme parfaitement géré …. tous les ingrédients pour passer un excellent moment!

Et, comme Anaïs est top, et que je vous aime très fort, nous proposons à mes clients le bouquin en pré commande, dédicacé (Anaïs, hein, pas moi….), avant sa sortie officielle…. On en a pas de la chance?

Alors, pour toutes les infos, on m’envoie un mp sur @En Forme de Graal, ou un commentaire sous cet article, et pour mes clients préférés (tous, en fait, on est d’accord!) on vient boire un café pour préparer le bon de commande!!!!!

A trèèèèèèès vite!!!!!!!!

Publicités

2 commentaires sur “L’espoir au corps – Anaïs W.

  1. Bonjour Madame,
    Je suis une Accro et j’ai lu plusieurs de vos articles dont bien sur le dernier. Je n’aime pas le pathos non plus, mais sachez que si j’habitais dans votre région je planterais ma tente dans votre bouquinerie, participerais à toutes vos activités, investirais dans vos coups de coeur littéraires et vous en serais reconnaissante…😊
    J’ai un projet: ouvrir un blog littéraire solidaire dans lequel je voudrais présenter les lectures laisser les visiteurs commenter celles qu’ils auraient lues, offrir des fiches de documentation qui completeraient les livres qui traitent de ces themes ( exemple la conditions des femmes intouchables en Inde pour « La tresse » de Laeticia Colombani..) et relier ce blog aux activités de la Librairie Solidaire de Paris où je devrais être bénévole.
    Dans ce blog je voudrais aussi parler de toutes ces lectures que vous nous conseillez d’auteurs qui ne font pas encore partie du Gotha.
    Alors je me suis dit: plutôt que d’acheter ces livres sur Paris pourquoi ne pas le faire chez Vous?
    Je voudrais acheter le livre Régis, et les deux autres, je ne peux pas changer de pages je vais perdre mon message☺, ainsi que si vous l’avez, le livre de Monsieur le Bihan ou qd vous l’aurez si il n’est pas en stock.
    Et puis parmivotre bouquinerie deux ou trois pépites de votre choix, peut être parmi les plus classiques.
    J’aimerais pouvoir bénéficier des coups de coeur d’une amoureuse des livres telle que vous.
    A bientôt
    Catherine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s